Nicolas Porcher

Nicolas Porcher

Biographie

Nicolas Porcher est auteur, compositeur, et instrumentiste. Il est le co-fondateur du collectif Ne parlez jamais à des inconnus , collectif engagé dans la création interdisciplinaire, pour lequel il compose le triptyque musical Nono qui s’intéresse aux questions du langage et de l’aphasie. Sa pièce radiophonique Le prince à la tête de coton est le prolongement de cette pièce musicale.

Son intérêt pour les lettres émerge grâce à la chanson française, qu’il arrange et joue depuis le lycée. Il accompagne notamment la chanteuse Justine Chasles sur scène pour son spectacle La cabane aux merveilles qui mêle théâtre et chansons.

Nicolas est étudiant en Master (analyse & esthétique) au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et en Musique Assistée par Ordinateur au Conservatoire à Rayonnement Régional de La Courneuve-Aubervilliers.

 

Découvrez le texte programmé dans la Saison #4 :
Le prince à la tête de coton

Résumé

“Il était un jeune prince attiré par le ciel. Quand il eut fini de grandir, il s’envola.” Le prince à la tête de coton est une pièce radiophonique plurielle qui mêle monologue, dialogue, conte, chanson, poème et musique. Elle raconte par fragments le parcours d’une famille touchée par la maladie. La manière dont le quotidien s’adapte, et s’irise de violence et de silence. La tendresse et les rires qui persistent. La nécessité de faire bloc.

 

Extrait

ALEXANDRE

Je l’ai lu en entier, sans commencer par le milieu, de la première à la dernière page, sans relire une fois la même ligne, sans le reposer avant d’avoir fini.

Un dictionnaire n’en rajoute pas. Il émeut dans l’espace vide qu’il laisse entre deux termes.

Deuil.

Deus Ex Machina.

Amortisseur

Amouillante,

Amour.

Je ferme les yeux et une vieille Renault Scenic vert pomme m’apparaît. Le même modèle que celui avec lequel nous partions à la plage mes parents, ma soeur et moi. Le sable lui irrite les sièges, elle sursaute et branle.

Oui, dans la voiture de mon enfance, ça sent la gomme brûlée, la cendre et la marée basse.

Je tourne la page, et je repense à tous ces mots que je ne reverrai jamais. Perdu/perdurer/père.

Un dictionnaire est une autoroute, une ligne droite qui file sans nostalgie à travers des forêts de termes savants, populaires, rares ou communs, qui ne seront jamais énoncés qu’une fois. Un dictionnaire est un musée où le chef d’oeuvre est voisin du cheese-cake, l’Haïku des haillons et où le bateau vogue à plusieurs pages du gâteau auquel il ressemble tant.

J’ai rêvé d’un dictionnaire à visage d’homme. J’ai rêvé d’un incendie et d’un pingouin avare jouant au tennis sur une table. Ping-pong/Pingre/Pingouin.

Crédit Photo : Katia Lin