Marjorie Fabre

En Janvier avec ALT

Marjorie Fabre

Actualités

Biographie

Marjorie Fabre est autrice, chorégraphe et danseuse.

En 2016, sa pièce Range ton cœur et mange ta soupe, lauréate du concours De l’encre sur le feu, est mise en maquette au Théâtre 13/Seine. Elle remporte l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA 2017 et fait partie de la sélection 2018 du Théâtre de la Tête Noire. En 2018, Revanche, texte jeunesse, est sélectionné par le festival L’Été en automne et l’opération Théâtre en REP. Ses autres pièces sont publiées chez Retz et Color Gang.

Interviews

Retrouvez l’interview complète sur Profession-Spectacle

Découvrez le texte programmé dans la Saison #2Range ton coeur et mange ta soupe

Résumé

Range ton cœur et mange ta soupe commence autour d’un repas : un couple réunit les belles-familles afin qu’elles se rencontrent pour la première fois, malgré les réticences ou la désapprobation des uns et des autres. Débute alors le parcours de ce couple qui tente de construire sa vie en dépit du regard familial, parcours qui pourrait le mener à sa véritable émancipation.

Le couple peut être interprété par deux hommes, deux femmes, ou un homme et une femme.

Extrait

A – Là, ma mère entre. (Entre La Mère A.) Elle regarde la table.

B – Ma mère la rejoint et l’invite à s’asseoir. (Entre La Mère B qui regarde La Mère A sans rien dire, sans faire un geste.)

A – Elles s’asseyent. (Les mères ne bougent pas.) Ma mère complimente ta mère pour cette table dressée avec soin. (Silence des mères.) Vraiment, ces assiettes sont de toute beauté. (Silence des mères.)

B – Si je vous disais où je les ai trouvées, vous me croiriez pas. (Silence des mères.) Bon, on recommence. Mon père entre avec ton père. (Entre Le Père B.) Il est passé où ton père ?

A – Maman le convainc de sortir de la voiture.

B – Mon père est patient. Il se dit que ton père doit sortir précautionneusement le gâteau de la voiture.

A – Ces gâteaux à la chantilly, ça verse toujours partout. (Le Père B va pour sortir.) Il arrive !

B – Mon père l’entend monter les escaliers

A – Avec ma mère qui le suit de près. Ton père est quelqu’un de si patient.

B – Là, ton père entre.

A – Il fait son entrée avec le gâteau qui somme toute a bien tenu. (Personne n’entre.)

B – Ne le brusque pas, les dernières marches sont les plus difficiles.

A – Encouragé par ma mère, il gravit ces dernières marches

B – En soufflant bien

A – Et entre. (Personne n’entre.) Et entre.