Marion Guilloux

En Décembre avec ALT

Marion Guilloux

Actualités

> Ateliers d’écriture à la Comédie Nation, une fois par mois :

Après un premier cycle de réflexion autour de la Femme, les ateliers d’écriture collectifs reprennent à la Comédie Nation !
Pour ce premier week-end d’écriture, cet atelier sera dédié à une réflexion sur les liens qui nous unissent/ que nous tissons avec La Terre. Comment l’écriture devient-elle « manifeste » pour dire notre rapport à la nature? Quels enjeux réussissons-nous à mettre dans les mots pour parler des transformations de notre monde? En retraversant La Genèse, certains textes de science-fiction, des articles de journaux… Nous irons à la recherche d’une écriture singulière (et propre à chacun) pour parler de ces métamorphoses de  » l’être au monde. « 

Atelier ouvert à tous!

Samedi 13 octobre: 10h30-13h30
Dimanche 14 octobre: 18h30-21h

15 participants maximum

80 euros pour le week-end

Tarif préférentiel pour participer à l’atelier:
50 euros pour les demandeurs d’emploi, les résidents du 11ème, les moins de 25 ans et les intermittents du spectacle !

Inscription sur: contact@comedienation.fr

Biographie

Après une formation de comédienne aux Enfants Terribles et au Cours Florent, elle suit un enseignement de clown au Samovar. Depuis 2015, elle se consacre plus spécifiquement à l’écriture et travaille en tant que dramaturge pour différentes compagnies de théâtre. Elle suit en 2016 l’atelier d’écriture de polar de Karim Miské à l’école Les Mots (Paris).

Elle est lauréate du Prix du Jeune Ecrivain 2017 avec sa nouvelle Mister Lonelyet reçoit le 1er prix de la maison des écritures transmédias (M.E.E.T)- Hypolipo pour sa nouvelle Les Poussières de C.

Elle donne des ateliers d’écriture et des cours de théâtre auprès des enfants et adolescents en banlieue parisienne.

Avec le collectif CHAMP LIBRE, elle travaille à la création du Festival CHAMP LIBRE (festival de création émergente et pluridisciplinaire) qui voit le jour en 2015 à Saint-Junien, près de Limoges.

 

Découvrez le texte programmé dans la Saison #2Aire de repos : La forêt

Résumé

Une famille s’arrête sur une aire de repos entre la France et l’Italie.

C’est l’été et la nuit est tombée. Dans la voiture, tout le monde dort.

Le père sort fumer une cigarette et tombe sur « le routier », un psychopathe qui sillonne les routes en quête de chair fraîche. Il se fait assassiner, sans témoin aux alentours.

Les années passent et la mère entretient son plus jeune fils dans l’illusion du retour du père. Les deux aînés ont mystérieusement disparu le soir du meurtre du père. Et tandis que la raison de la mère vacille, une jeune fille en lutte contre le monde des adultes arrive sur l’aire de repos…

Extrait

Le vieux souvenir : Cela se passe une nuit. Entre la France et l’Italie. Une voiture arrive sur l’Aire de repos de la Forêt. Le conducteur éteint ses phares, coupe le moteur, Silence. À bord, une famille composée d’un père, d’une mère, de deux jeunes garçons et d’un bébé dans les bras de la maman. Tout le monde dort, excepté le père qui profite de la pause pour sortir fumer une cigarette. L’aire est vide. Il est minuit passé. Au loin, les lumières d’une grande maison de campagne sont allumées. Avec le vent, de la musique lui parvient. En face de lui, Un camion de transport blanc. Un homme est assis à l’intérieur et l’observe. Il ne le voit pas. Il expire profondément et n’entend pas l’homme s’approcher.

Le routier : Avant, y avait des lampadaires ici. Ça permettait d’voir les gens venir. Mais plus personne ne s’arrête. Vous n’m’avez pas entendu arriver.

Le père : Qu’est-­ce que vous voulez?

Le routier : Du feu.