Marcos Caramés-Blanco

Marcos Caramés-Blanco

Biographie

Né en 1995 dans les Pyrénées, Marcos Caramés-Blanco est écrivain dramaturge. Il intègre en 2018 le département d’écriture dramatique de l’ENSATT. En 2019, son texte Gloria Gloria est lauréat de l’aide nationale à la création ARTCENA, puis sélectionné par plusieurs comités de lecture et programmé dans divers festivals. Des extraits sont publiés dans le numéro 3 de la revue La Récolte. En 2020, il écrit À sec (chroniques de la fin) pour une création de Sarah Delaby-Rochette. En 2021, Trigger Warning (lingua ignota) est mis en scène par Maëlle Dequiedt, et sélectionné par ALT.

 

Découvrez le texte programmé dans la Saison #5 :
Trigger Warning

Résumé

Trigger Warning* est une pièce autour de l’adolescence contemporaine et des rapports de force qui agissent les interactivités virtuelles. Sous-titré lingua ignota (langue inconnue/ignorée), le texte propose une expérience poétique et musicale qui raconte un peu plus d’une heure de scrolling sur un smartphone, au cœur la nuit. Se dresse ainsi le portrait du personnage de Zed, 16 ans et genderfucked, à travers le flux d’images et de sons constant qui constitue sa dérive insomniaque sur les réseaux sociaux.

Il est 3h58 et, après quelques minutes passées sur Instagram, Zed décide de lancer un ASK, pratique consistant à demander à ses abonné·e·s de nous poser des questions auxquelles on peut répondre par la suite, à l’occasion d’un live, d’une story ou d’une vidéo. À la profusion d’informations et de réactions vient s’ajouter la partition des interactions, que ce soit avec Bae (@bee_bae), drag queen et meilleur ami de Zed, Lila (@lili_lilo_lila666), son amie d’enfance au cœur de la trahison, @_manconfused_, homme anonyme à la recherche d’adolescentes à draguer sur les réseaux sociaux, Chloé (@chloé_intense), une camarade de lycée, ou toute une flopée de profils divers et variés. Peu à peu, le traumatisme de Zed ressurgit, provoquant, dans le geste compulsif du scrolling, une crise d’angoisse qui suit la vague de harcèlement qui s’abat sur elle. Pour autant, Zed persiste, jusqu’au live final de 5h du matin.

Le jour se lève, et un long poème se déploie, comme écrit de la main de Zed.

*Le trigger warning, pratique répandue dans les réseaux sociaux et les médias féministes, consiste en un avertissement écrit prévenant qu’un contenu (œuvre, article, post, vidéo) peut contenir des éléments susceptibles de déclencher ou réactiver un traumatisme psychologique à une personne.

 

Extrait

Une chambre mansardée. Murs en briques grises. Une fenêtre. Zed s’affale dans son lit, plaque son visage dans un coussin puis relève la tête. Des écouteurs à ses oreilles, des cheveux en pétard, roses, verts ou bleus, du fard à paupières rose, vert ou bleu, un gros trait d’eyeliner, de longs faux-ongles noirs. Zed scrolle sur son smartphone.

(…) How can you doubt me now? How can you doubt me?2 (…)

clique bouton principal Entrez votre code 3006 Code bon sur

l’écran d’accueil, 03h58 s’affiche en grand sur la photo d’un chat

tigré gris allongé en boule dans un plaid rose fuchsia swipe gauche –

clique Instagram swipe up jacquemus / Paris sur la photo, Laetitia

Casta défile sur le sol blanc du runway, elle porte un ensemble dans

une gamme de beige et de blanc crème composé d’un gilet-soutiengorge

fermé par un grand bouton, une jupe longue taille haute

légèrement plissée, de longues chaussettes blanches et des talons

rayés à lacets qui lui vont un peu trop grands, au bout de sa main

gauche, un tout petit sac gris (…) Satan, Satan, Satan, get

beside me (…) Aimé par agnleica et 73 384 autres

personnes / jacquemus / « L’ANNÉE 97 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-->