Juliette Malfray

Juliette Malfray

Actualités

  • Suite N°1, Joris Lacoste – Festival d’Automne; Théâtre de Gennevilliers, du 2 au 4 octobre 2020.
  • Je voudrais crever, Marc-Antoine Cyr Msc Ambre Dubrulle; Studio-Théâtre d’Asnières, 7 et 8 novembre 2020.
  • Pingouin, Sarah Carré Msc en scène Patrice Douchet; Création au Théâtre de la Tête Noire, Orléans, février 2021 puis tournée.
  • ​Rabelais – Msc Hervé von der Meulen, reprise; Théatre 13 mai-juin 2021.
  • « Projet Millie » Maquette autour de Pour que vienne le jour; Studio-Théâtre d’Asnières, 23-24 octobre.

Biographie

 Juliette Malfray est née à Villefranche-sur-Saône. Elle est autrice, comédienne et metteuse en scène. 

En tant qu’interprète, elle se forme auprès de Jean-Laurent Cochet et Daniel Berlioux, puis à l’École Supérieure des Comédiens par l’Alternance-ESCA, où elle joue notamment sous la direction d’Étienne Pommeret, Céline Samie, Hervé von der Meulen, Véronique Caye, Nathalie Fillion. Dans ce cadre, elle participe à plusieurs mises en lectures de textes contemporains au Studio Théâtre d’Asnières, mais également au Festival Jamais Lu à Théâtre Ouvert en 2019 et au CDN de Montluçon tout au long de la saison 2018-2019. 

Parallèlement à son cursus pratique, elle a suivi une classe préparatoire littéraire option théâtre et un master d’Études Théâtrales à Paris III. 

Elle développe son désir d’écriture depuis plusieurs années et met en scène ses textes avec le groupe d’acteur.ice.s qu’elle a réuni autour d’elle. 

En 2014, sa pièce courte Avant, j’aimais le blanc, se joue dans le festival « Conservatoires en scène » au Théâtre du Rond-Point. 

En 2017, elle écrit Dans le plus simple appareil, pièce d’anticipation autour de l’intelligence artificielle, qu’elle met en scène au Théâtre la Reine la même année. 

Pour la scène musicale, elle a écrit un livret (Tahar, joué au Printemps des arts de Monaco en 2011) et des contes pour piano-voix (Amour Amer, performance poétique et improvisation jazz, jouée depuis 2017). 

En 2020, elle se lance dans l’écriture d’une pièce de théâtre jeunesse, La montagne qui parle, adaptation d’Educated de Tara Westover, sur la thématique de l’éducation. 

 

Découvrez le texte programmé dans la Saison #4 :
Pour que vienne le jour

Résumé

En vidant le grenier familial, une journaliste tombe sur un ancien portrait en noir et blanc, qui lui ressemble trait pour trait. Au dos de la photographie, elle déchiffre l’inscription : Millie Chissick, 1906, comédienne juive polonaise. Troublée par sa ressemblance frappante avec cette femme, elle décide de mener l’enquête et de partir sur les traces de cette potentielle nouvelle ancêtre, en espérant en apprendre plus sur ses origines. Mais son voyage sur les routes d’Europe ne se passe pas comme prévu… 

Pour que vienne le jour est un conte, une fable inédite, une aventure qui se joue en même temps dans plusieurs pays, à plusieurs époques. Les personnages qui prennent vie nous invitent à nous perdre dans l’entremêlement de leurs histoires et à les suivre dans leur quête d’identité. 

 

Extrait

LA JEUNE FEMME QUI CHERCHE UN SENS À SA VIE : Il pleut très fort. Je suis immobilisée pour je ne sais pas combien de temps. Perdue au milieu de nulle part. Seule. À des centaines de kilomètres de chez moi. Aucun panneau de direction pour m’indiquer où je dois aller. J’attends que ça passe. Temps. J’ai envie de vomir. Cette idée de merde. Trois semaines de merde. Sur les routes. À suivre les maigres traces laissées par… Un fantôme. Qu’est-ce qui m’a pris ? L’idée est simple. D’abord tu te renseignes, tu récoltes le maximum d’informations possibles sur elle. Ok. Puis tu y vas. Quand tu es sur place, tu contactes des gens, tu fais ta voix douce, tu dis que tu as besoin d’aide, tu organises des rendez-vous, tu manges les spécialités locales, tu te fais toute petite, tu dis bonjour et au revoir dans la langue du pays, tu manges les spécialités locales, tu avances, tu souris même quand tu pleures à l’intérieur, tu avances, tu es un roc, tu marches sur la terre de tes ancêtres, sur ta terre, personne ne peut t’arrêter. Temps. Ça, c’est sur le papier. Ça, c’est ce que tu te racontes avant de partir. Parce que quand t’es sur place, c’est une toute autre histoire. Elle coupe l’enregistrement. Je fais quoi maintenant ? 

Crédit photo : Natacha Lamblin